Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

La rencontre janvier 2013

Il était une fois un vieux monsieur taciturne et méchant qui n'aimait pas les enfants. Il habitait dans une cabane perdue en plein milieu d'une forêt. Ce vieux monsieur n'aimait rien ni personne.
 
Et un matin par une superbe journée printanière il vit une enfant, de hardes vêtues, pleurer.
 
D'où sortait-elle ? Comment elle avait pu arriver là toute seule ? Et pourquoi pleurait-elle ? Ce vieil homme n'avait rien à faire de quiconque. Il voulait rester seul dans son petit monde tranquille. Elle le dérangeait
 
La petite le regarda à travers ses pleurs et s'approcha doucement en esquissant un sourire bizarre.
 
Pouvez-vous me donner un morceau de pain ? J'ai faim et froid.
 
Le vieil hargneux ne lui répondit point, mais la petite insista : un morceau de pain s'il vous plait ?
 
Alors, il survint l'inattendu : le vieil homme se leva, pris du pain et le lui donna en lui disant : maintenant, file !
 
Mais, s'étant gavée de la miche de pain à pleines dents, dans le dos du vieil homme, elle s'endormit.
 
Elle sommeillait en souriant. Le vieux en fut attendri et alla chercher une peau de mouton dont il la revêtit doucement. Il fut surpris par sa propre délicatesse. Il n'avait connu jusque là que la rudesse du temps et des labeurs difficiles.
 
A son réveil un bol de chocolat fumant l'attendait. En caressant le chat noir au pelage dévasté par l'eczéma, elle finissait tranquillement sa tasse, quand le vieux se présenta derrière le rideau de la cuisine, un bouquet d'herbe et de feuille à la main un sourire timide aux coins des lèvres. Il lui tendait le bouquet quand son sourire s'effaça pour faire place à de la stupeur. Le chat avait retrouvé son poil de jeunesse et ronronnait de satisfaction.
 
Que se passait-il dans cette foutue maison : le chat et lui n'étaient plus les mêmes. Des èvenements improbables survenaient. Le plus étonnant était que l'enfant vieillissait à vue d'oeil.
 
Le vieux taciturne ne sait plus où il en était; Est-ce qu'il devenait fou ? Non, la petite fille et le chat étaient là. Alors désamparé mais heureux il prit la petite fille dans ses grands bras et elle redevient une jeune et jolie enfant. Fin du conte

 



22/10/2013
0 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres