Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Sur mon banc (Mireille)

L'autre, la rousse, en face, elle s'est vue, avec ses talons ridicules? Quel âge elle doit avoir? Un peu moins que ma fille...Elle doit être belle, ma fille, j'ai eu l'impression qu'elle ressemblerait à son père....Et lui, qu'est-ce qu'il est devenu?....M'en fous, au fond...
C'est sûr, elle doit pas être rousse, y'en avait pas dans la famille. Même du côté de son père.
J'aurais p't être dû retourner chez ma mère...ça sent bon, chez ma mère, dans mes souvenirs: la cire, le café qu'il fallait moudre à la main, la lavande...J'aimais bien le plancher qui craquait et le petit ronflement de la cuisinière...La petite y aurait sans doute été bien, mais bon, on a sa fierté quand même !
Qu'est-ce qu'elle écrit, la rousse, sur le banc d'en face? J'aime pas toutes ces taches sur sa peau. D'ailleurs, j'aime pas les roux.
Ma petite, je sais qu'elle a été trouvée. Elle doit être vivante. Qu'est-ce qu'ils en ont fait? Et comment on l'a appelée? Ils l'ont pas dit, dans les journaux.
Personne n'avait vu que j'étais enceinte. C'est drôle comme les gens se foutent de toi quand t'es pas grand chose !
Quelquefois, je me dis que la gosse a trente trois ans, qu'elle a peut-être des enfants, qu'elle pense quelquefois à moi, peut-être...Vaut mieux qu'elle sache pas, de toutes façons, elle pourra pas me trouver
Je crois que je l'aime, quelquefois, mais la plupart du temps, c'est comme pour son père...M'en fous! C'était une autre vie.
Té, la bringasse d'en face qui s'en va...Quand on est aussi grande, on porte des souliers plats



22/10/2013
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres