Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Lit , rivière, faim (Bignacio)

Lit, rivière, faim

Elle s’écoule, elle s’écoule la vie.

Elle est belle, elle est longue la vie.

Parfois pleine d’embûches

certaines sont remplies de ratures

Certaines personnes pleurent

et leurs vies se dénaturent.

Mais elle s’écoule,

elle s’écoule la vie.

Sur le lit des rivières,

les larmes se posent.

Des gens sont partis

, trop loin d’ici

Dans un monde dans lequel personne ne s’impose

. Et elle s’écoule,

elle s’écoule la vie.

Etre parent a été un moment crucial !

La soif d’apprendre,

la faim de vivre ou bien l’ennui

Tant d’étapes qui se sont finies

de manière brutale

. Mais elle s’écoule,

elle s’écoule la vie.

J’avais faim d’amour,

j’ai trouvé une fille qui a pu m’aimer.

En soirée j’ai trop bu,

j’ai dû la tromper.

Elle a crié,

elle a pleuré

ma Marnie.

Elle s’est écoulée ,

bien écoulée cette vie. Quand j’étais jeune j’étais perdu.

Au collège j’étais perdu.

En élémentaire commençait ma vie.

Et elle s’écoule,

elle s’écroule ma vie.

Me voilà à la fin de celle ci.

Sur mon lit de mort je revois tout.

Et me voilà

je ferme mes yeux en disant adieu à tout.

 



22/07/2018
2 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres