Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Demi-sommeil (Mireille)

Le dormeur pensif 
 
berce des étoiles 
 
 étouffées de voiles 
 
sur quelque récif 
 
 
 
La fleur immanente 
 
a chassé l'espoir 
 
de renaître en noir 
 
à la vie pressante 
 
 
 
La mer recouverte 
 
glissera l'erreur 
 
vers un autre coeur 
 
à suite déserte... 
 
 
 
Le dormeur pensif 
 
compte des étoiles... 
 
J'ai crevé ma toile 
 
contre les récifs
 
 
 
et la fleur vibrante 
 
flétrira pour rien 
 
-morte pour le poing 
 
serré dans l'attente- 
 
 
 
La mer tout offerte 
 
retient son murmure 
 
où l'ivresse dure 
 
le temps de l'eau verte. 
 
 
 
Le dormeur pensif 
 
cueille des étoiles... 
 


22/10/2013
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 31 autres membres