Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Le curé et le percepteur (Mireille)

C'était notre curé, sur sa chaire perché
qui tenait dans ses mains, avec l'air satisfait
ce que ses paroissiens, dimanche, avaient donné.
Un percepteur survint qui sentit les piécettes...
Il dit au bel abbé:"D'où vient cette recette?"
Le prêtre un peu gêné lui répondit:-" La quête!
-Et combien avez-vous? s'enquit le percepteur,
vos sermons passionnants expliquent le bon coeur
des bigots qui pour vous se privent du meilleur...
Comme je les comprends! ajouta-t-il bien vite.
Venez me raconter...Je vous offre une cuite
au café du commerce. On y va tout de suite?
Vous me détaillerez ce que vous promettez:
les parts de paradis, la joie, l'éternité..
Pour les convaincre ainsi, quel talent vous avez!"
Le prêtre était flatté. Il tendit la sacoche
bien lourde de ces dons (recette  très fastoche!
...même si ses mensonges, parfois, lui semblaient moches).
Le percepteur la prit, soupesa et lui dit:
"Cher Monsieur le curé, en voilà des soucis
où votre orgueil naïf vous entraîne...Tant pis!
J'imagine, bien sûr , que vous ne déclarez
rien de ces revenus importants mais discrets.
Je vais donc vous prouver que je suis un bon homme:
au lieu de vous offrir un contrôle fiscal
qui, hélas, vous ferait tomber du piédestal
où vous ont fait monter les chrétiens et les nonnes,
je vais tout simplement garder votre recette
et prendre une habitude qui n'est pas vraiment bète:
venir chaque dimanche récupérer la quête!
Mais, pour vous cultiver et lever votre doute, 
je cite La Fontaine puis nous boirons la goutte :
"Tout flatteur vit aux dépends de celui qui l'écoute".
Cette leçon vaut bien une pension, sans doute!"
Ils allèrent quand même tous deux boire un calva
et ce pauvre curé, lui, n'en revenait pas!
_________________
Mireille



22/10/2013
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres