Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Le bonheur (Djihane)

C'est quoi le bonheur ?

 

C'est quand même pas compliqué ! Le bonheur il est là, partout ! Et puis c'est quoi cette question déjà ? Tout le monde sait que le bonheur est ineffable. C'es tellement différent selon chacun d'entre nous... N'attendez pas que je vous donne une définition courte, claire et précise. Mais bon, vous m'avez posée la question, c'est trop tard, le mal est fait. Vous aurez donc le fond de ma pensée.

Le bonheur, déjà, on le connait quand on le confond pas avec le plaisir. L'un est durable, l'autre est éphémère. Le bonheur, c'est quand on arrive à extraire l'essentiel de la vie pour l'intégrer à notre état d'esprit positivement. Autrement dit, le bonheur c'est quand on est assez courageux pour se battre contre la vie et le temps : nos deux principaux ennemis finalement.

Mais je pourrai continuer encore longtemps comme ça. Tout et n'importe quoi participe à notre bonheur. Tiens, ça pourrait être par exemple mon acceptation dans mon premier choix d'étude post bac. Quand je dis à mon amoureux que je l'aime et que c'est réciproque. C'est quand on gagne assez d'argent pour avoir pile la position sociale qu'on vise. C'est aussi quand je me promène avec mes amis, que je partage des moments drôles avec ma famille, quand je voyage, quand le renouveau s'ouvre à moi. Mais ça s'arrête pas là.

Le bonheur, il est aussi dans les choses qu'on ne voit pas, le fait d'avoir une maison, une famille unie, la chance de pouvoir aller à l'école etc. Mais le soucis, il est là... C'est que le bonheur... C'est de la chance en partie. Il y a des destins comblés et d'autre non. Alors oui vous allez me dire que des personnes avec tout le bonheur du monde trouvent le moyen de se plaindre. C'est vrai. Mais je reste intimement convaincu que le bonheur se cache aussi en grande partie dans notre tête. C'est à chacun de la faire sortir, c'est tout. C'est simple, soit on voit le verre à moitié plein, soit à moitié vide. Chacun choisit et puis c'est fini.

C'est la société qui décide aussi... Quand on installe un système scolaire méritocratique contrôlé par les catégories supérieurs où les notes font la personne que tu es et de surcroît en faire un système subtile pour que tout le monde y adhère et ainsi continuer à créer des inégalités dès l'enfance, c'est sur que le bonheur, il est pas pour tout le monde. Quand je vois aussi toute cette hypocrisie dans l'amitié comme dans les grandes instances officielles vous faisant tous croire qu'ils veulent votre bien alors qu'ils sauteront sur la moindre petite occasion pour vous enterrez six pieds sous terre, là aussi, on n'est pas prêts de connaître le bonheur.

Ou encore quand je me rends compte que nous sommes trop ancrés dans l'individualisme pour pouvoir avancer tous ensemble et créer un avenir meilleur, que ce soit vous, eux ou moi... C'est la faute de tout le monde si personne n'arrive à connaître le vrai bonheur. La vérité c'est que personne ne connaît le vrai bonheur, tout le monde ne connaît que l'illusion de celui-ci. C'est vrai quoi, aujourd'hui personne aime vraiment mais on est juste amoureux de l'idée d'aimer. Sur les réseaux, on montre que ce que l'on veut monter. Une fille poste une photo avec un grand sourire, le lendemain

elle se suicide... Et bien évidemment, personne ne savait rien et personne n'était là pour la sauver, ni vous, ni moi, ni même ses propres parents.

Enfin, on s'éloigne du sujet... Du coup le bonheur c'est quoi ? Bah... je sais pas. Mais ce que je sais, c'est qu'un jour je vais tomber en dépression avec toutes vos questions.

 



21/01/2018
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 29 autres membres