Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Message d'un indigné (Dadou Jeanvoine)

Y'a des personnes auxquelles j'peux pas penser sans avoir le palpitant qui fait des ratés. Mesrine est l'une d'elles. Le problème, c'est qu'on parle que d'lui ! J'en ai ma claque. Mesrine par-ci, Mesrine par-là.. Mais lâchez-nous avec ça ! Mesrine, j'vais vous dire c'que j'en pense : c'est qu'un sale ptit égoïste qui a eu le cul le plus bordé de nouilles que je connaisse ! Pardon pour la vulgarité, mais comprenez-moi : je trime, je cotise, je paye pour ceux qui triment pas et qui cotisent pas, et en plus, j'ai tous les soirs la même bonne femme dans mon lit ! Moi, j'vous l'dit, y'a pas d'justice. Enfin si : c'est c'qu'on appelle se prendre 18 balles dans l'buffet.

Non, non, Mesrine, j'vais vous dire c'que j'en pense moi : en plus d'être un sale égoïste, c'était doublé d'une ordure lâche. Ce Robin des Bois d'mes deux a pris plus d'otages qu'on voit d'nichons dans une maison close. Cette grande gueule a bon dos, après, d'offrir le champagne aux poulets ! Non mais, j'vous l'dis moi, Mesrine, c'est d'la mauvaise graine. Et l'champagne, pour les 39 bonnes âmes qu'il a trucidé, hein, il est où l'pétillant ?!

Il avait raison, c'pauv' Tillier, même avec la langue plombée : c'était qu'un sale "bandit sans honneur". Non mais, j'vous l'dit moi, dans l'histoire, y'a que l'caniche que j'plains !

 

Bernadette. 

 



24/04/2017
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres