Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Le secret (Mireille)

 Je me trouve tout idiote. Plus de vingt ans que j'étais au service de Monsieur .Depuis la mort de  Madame exactement. Vingt ans à le maudire , à détester ses exigences, ses manies, ses tics. Je restais chez lui par flemme. Et puis, il était généreux, très généreux. Il était attaché à moi comme il disait
Il me faisait confiance. Il m'a répété souvent: "Quand je mourrai, tu brûleras tout de suite le coffret, je compte sur toi".Le vieux vient de passer l'arme à gauche...Et moi, je peste encore après lui : il n'a pas caché sa boite derrière sa collection de Zola, comme d'habitude...
Il faut que je me dépêche avant que sa fille arrive. Tiens, le voilà...Mal fermé. Pas étonnant, ces derniers temps Monsieur commençait à perdre la tête. Pourquoi brûler ce truc là?Elle est jolie, cette boite. Brûler, je veux bien, mais il ne m'a pas défendu de regarder  ce qu'il y a dedans...Il n'a pas du y penser...
Qu'est-ce que c'est que ces saletés ? Des gants d'enfant en dentelle, comme on faisait autrefois...Et ce truc ? C'est ce que les vieux appelaient des bavoirs à l'époque...Eh bien ! c'était moche ! Ah ! Des lettres?...Non !... Pas possible !C'est quoi, cette histoire ?Non! Pas Solange ! Il avait fait un enfant à cette horrible bigote ?J'aime pas du tout cette vieille qui me regarde tout le temps comme une bête curieuse...Plein de fois j'ai eu envie de lui demander si elle voulait  ma photo...
 Qu'est-ce qu'ils en ont fait, de la gamine ? Pfff... Pas de vagues chez les riches !Je parie qu'ils ont du la confier à une famille de la campagne pour éviter le scandale, des braves gens comme mes parents adoptifs...


10/04/2016
4 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 33 autres membres