Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Mesrine (Gérard Policand)

 

Approchez! Messieurs et mesdames!

Venez apprendre la façon

Pour transformer un quidam

En animal de révolution!

Il faut d'abord un enfant sage

On l'enferme en une prison

Dont les curés tiennent la cage

Férule, coups et punitions.

Quand l'agneau d'un bond se rebelle

On le jette comme un torchon,

Et les parents chiens fidèles

Le mettent à vendre des chiffons.

Là pourrait s'arrêter l'histoire

Mais il fallait  pour le malheur

Que l'armée s'empare de la poire

Pour en faire un secret tueur.

Il en acquiert "juste" fierté:

Sa valeur même est décorée!

Ceux qui refusent la déculottée

Par leur révolte vont espérer...

Formé par de si bons exemples

L'esprit c'est sûr est maçonné

Il peut se forger un temple

Les "valeurs" sont abandonnées.

Aller tuer pour les banquiers

Pour d'invisibles financiers

Et ensuite être méprisé

Y a de quoi bien vous révolter!

Alors quand l'argent fait défaut

Chacun sait bien où le trouver

Dans les coffre-forts des gros

Dans les caves des banquiers.

Au bout d'un moment de rage

Sans plus de freins aux épopées

On se croit avoir du courage

Dans la capture d'un éclopé!

Jeté aux chiens de l'anathème

Plus rien ne pourra l'arrêter!

Accusé de tous les problèmes

Il est chassé comme un sanglier...

.............................................

Abattu de dix huit balles

Sans sommation par policiers

Abattu de dix huit balles

Pour être sûr de le museler!

 



24/04/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres