Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Histoire vraie (Gérard Policand)

C'était l'époque des conscrits,

Ces jours troublés, dans les villages,

Où les jeunes, en folie,

Faisaient parfois bien des ravages.

A poils et à la queue leu leu

Zavaient  connu rien de pareil.

Se sentaient tellement valeureux:

Avaient vidé toutes les bouteilles!

C'était à qui inventerait

Le pire défi pour les copains.

C'est alors que le plus secret

De leur esprit, sortit soudain...

"Tiens donc, la vieille Amélie,

Toujours dans ses patenôtres

Si on se glissait dans son lit

Ca épaterait tous les autres"...

Et voilà donc les plus valides

A se simuler intrépides

Pour escalader la colline

Et culbuter la pauvre ruine...

Ah! ils s'attendaient les cochons

A des cris des hurlements

Mais l'Amélie dit "entrez donc

Etre baisée, j'aimerais tant!"

Ils furent dessoulés tout net

Et comme chiens surpris en faute

Les yeux baissés, les malhonnêtes,

Désarçonnés dans leur ribotte,

S'enfuirent à la queue leu leu

Comme des malheureux

Avec la queue...

Entre les jambes!



17/01/2017
1 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres