Le-Bonheur-des-Mots

Le-Bonheur-des-Mots

Vers la Belle

« Allons-y , » dit Léonard 

Benoit hésitait encore. Comment monter sur le toit de cette bicoque délabrée longtemps abandonnée mais habitée par de nouveaux locataires depuis quelques jours? Déjà, il allait falloir traverser la basse-cour sans réveiller poules et canards, atteindre la demeure, grimper au sommet du chêne pour se glisser sur le toit, afin d'accrocher à l'étage la banderole « Flo, je t'aime », tout cela dans l'espoir que Mademoiselle daigne jeter un regard sur Léonard, l'intello de la classe, le boutonneux, le nul en gym à qui elle avait demandé de relever le défi....

« -En plus, on n'y voit rien ! ,grogna Benoit !

-Faudrait savoir si tu t'es ou non engagé à m'aider ! Go ! » »

Horreur ! Imaginant que avec inquiétude qu'on pourrait leur tirer dessus en pensant qu'ils étaient des cambrioleurs, Benoit venait de s'étaler dans de la boue visqueuse...

« -Je me demande si tu le fais exprès, fulmina Léonard en lui tendant la main pour l'aider à se relever

-Kanelle est moins compliquée que Flo, tu pourrais sortir avec elle, suggéra Benoit

-Là, ça veut dire que tu ne comprends rien à l'amour, on voit bien que tu n'as jamais vibré pour qui que ce soit ! »

Mal à l'aise devant la mauvaise humeur de son ami, Benoit reprit leur trajet en silence. Naturellement timoré, il trouvait très long ce périple nocturne .

 « On s'est bien débrouillés, non ? »

Parce qu'ils étaient arrivés au pied du chêne, ils avaient l'impression d'avoir vaincu tous les dangers et ils grimpèrent avec agilité de branche en branche jusqu'à se retrouver au niveau d'une fenêtre du grenier

« Quelle bonne idée ! chuchota depuis celle-ci une voix ensorceleuse. Revenez plutôt demain, ma mère ne sera pas là et je me procurerai des préservatifs »

Sidérés, les garçons dégringolèrent de l'arbre : cette voix leur avait fait l'effet d'une bombe...

« Tirons-nous , mais fais pas la tronche ! pouffa Benoit . Une idée romantique qui tombe à l'eau!Voilà les filles ! Waouh ! Xavière, la fille de ta prof de latin!!! Y'a pas à dire, c'est balèze, ça met du piment dans la vie !! 

-Zut ! Trancha Léonard. On revient demain ? »

 

MORALITE

Le corps de l'homme a des faiblesses,

par conséquent, son cœur aussi :

il bat pour la moindre déesse,

change de cap et s'en réjouit



18/01/2017
3 Poster un commentaire

A découvrir aussi


Inscrivez-vous au site

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 28 autres membres